France Relance – Les premiers lauréats aidés pour la décarbonation de l’industrie

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Le Plan France Relance de soutien à l’investissement dans l’industrie a sélectionné les premiers projets dans le cadre de la décarbonation de l’industrie.

France Relance a mobilisé 1,2 Milliards d’Euros pour l’ADEME en vue de soutenir la transition écologique, notamment via la réduction des gaz à effets de serre émis par l’industrie. Ainsi, ce budget vient en renforcement d’appels à projets déjà existants.

En effet, décarboner l’industrie est un enjeu majeur pour atteindre les objectifs fixés à -40% d’ici à 2030 vs 1990 par la Commission Européenne. C’est pourquoi, le Plan France Relance appuie les initiatives en faveur de l’efficacité énergétique et de l’évolution des procédés de fabrication. Par exemple, grâce à l’électrification ou les procédés pour la production de chaleur. L’objectif est de s’orienter résolument vers la neutralité carbone.

Afin de soutenir les entreprises, l’ADEME a organisé plusieurs appels à projets sur cette thématique :

  • Efficacité énergétique des procédés et/ou utilités de l’industrie. Clôturé le 20/10/2020
  • Biomasse. Clôturé le 20/10/2020
  • Appel à manifestation d’intérêt pour l’évolution des procédés au service de la décarbonation dans l’industrie. Clôturé le 09/11/2020.

Les premiers lauréats des dispositif France Relance en faveur de la décarbonation de l’industrie

france relance

73 projets ont été soumis à l’appel à projets visant à soutenir l’investissement dans la réduction des consommations d’énergie. L’ADEME a déjà sélectionné 16 projets soumis aux appels à projets du dernier trimestre 2020. Plus précisément, 14 projets d’investissements et 2 projets issus de l’appel à manifestation d’intérêt. Le taux de succès de 22% reste très acceptable. Ces projets, d’un budget total de 291 millions d’euros, vont recevoir 60,7 millions d’euros d’aide, soit en moyenne 20% de financement.

Concernant l’appel à projets Biomasse, 54 projets ont été déposés. Les lauréats seront dévoilés en janvier 2021.

Le Plan France Relance exige des projets soumis des impacts significatifs et mesurables sur l’environnement. Ainsi, les projets financés affichent une baisse moyenne de 10% des émissions de gaz à effet de serre des sites concernés. Soit plus de 237 000 t de CO2/an évitées.

Fort de ce succès, l’appel à projets sera relancé au premier trimestre 2021. Il est donc sage de commencer à préparer son dossier !

Présentation des lauréats

GIE OSIRIS (Auvergne Rhône-Alpes)

Le projet de décarbonation prévoit notamment la mise en place d’une chaudière de valorisation énergétique des 6 000 tonnes par an de résidus de distillation de l’activité « Phénol et Cumène » produits par l’entreprise NOVAPEX (groupe SEQENS). Ceux-ci sont actuellement éliminés sans valorisation énergétique. Les investissements soutenus permettront d’une part, l’arrêt de l’utilisation de charbon sur la plateforme. Et, d’autre part, d’atteindre une consommation de chaleur à 73% d’origine renouvelable et de récupération, réduisant ainsi les émissions de CO2 d’environ 30 000 t/an.

CRISTAL UNION (Haut de France)

Cristal Union investit pour sa sucrerie de Sainte Emilie dans une nouvelle unité de séchage indirecte de pulpes de betteraves. Ainsi, cette nouvelle unité de séchage permettra de valoriser la chaleur fatale et entrainera l’arrêt de l’usage du charbon. Cet investissement permettra de diminuer les émissions de CO2 de l’activité de séchage de 90% (40 000 t/an). Au-delà de la réduction des émissions de CO2, l’arrêt du charbon permettra de réduire les émissions de poussières, de soufre et de NOx.

PALM (Val de Loire)

La papeterie PALM fabrique des papiers/cartons utilisés pour des emballages en carton ondulé issus à 100% du recyclage. Elle investit dans une filtration par osmose inverse et dans l’amélioration de l’efficacité énergétique de son procédé de fabrication. Ces projets permettront de réduire les émissions de CO2 d’environ 4300 t/an, et de réduire également les consommations d’eau du site.

INOVYN (Bourgogne Franche-Comté)

Le site engage avec le soutien du plan France Relance son premier projet de grande ampleur pour la décarbonation. L’opération d’amélioration de l’efficacité énergétique repose sur le remplacement du procédé de concentration de la saumure pour la production de sel solide par un procédé plus performant. Ainsi, cet investissement entrainera à terme une réduction de la consommation d’énergie primaire de 212 000 MWh chaque année et une réduction des émissions de CO2 de plus de 60 000 t/an.

Saint-Gobain Glass (Haut de France)

Saint-Gobain Glass France souhaite investir dans un procédé d’amélioration du tri et du contrôle du calcin (verre issu du recyclage). Ainsi, l’augmentation du taux de calcin utilisé en substitution des ressources naturelles induira une réduction de la consommation d’énergie et une réduction des émissions de CO2 de plus de 6 000 t CO2/an.

Saint-Gobain Isover (Provence Alpes Côte d’Azur)

ISOVER France a engagé depuis plus de 20 ans une démarche volontaire
d’introduction de matières issues du recyclage dans ses produits. En effet, l’utilisation de ces calcins externes présente divers avantages dont celui d’une réduction significative de ses émissions de CO2 lors de la production. Ce projet d’investissement permettra d’augmenter le taux de matières recyclées dans son four de fusion verrière et de réduire les émissions de CO2 de 2800 t/an.

Vicat (Grand Est)

La production de clinker est la composante la plus émettrice de CO2 lors de la production de ciment. Par conséquent, le groupe Vicat investit dans des capacités de production d’argiles activées. Celles-ci seront utilisées en substitution du clinker afin de produire du ciment bas carbone. Ainsi, le projet permettra de réduire les émissions de CO2 d’environ 48 000 t/an.

Saint-Gobain Eurocoustic (Nouvelle Aquitaine)

L’usine Eurocoustic de Genouillac fabrique notamment des dalles de plafonds acoustiques en laine de roche. Le projet vise à optimiser la consommation de matière et ainsi la consommation d’énergie nécessaire à la production des dalles. En complément du bénéfice climatique qu’il apporte, l’investissement réduira également la quantité de déchets induite par la production du site. Ainsi, la réduction des émissions de CO2 sera de plus de 600 tonnes/an.

SAICA PAPER (Haut de France)

Le site produit du papier destiné à la fabrication de carton ondulé issu à 100% de papiers et cartons recyclés. Il est équipé depuis 2019 d’une chaudière biomasse. Le site investira dans l’installation d’une turbine de production d’électricité décarbonée utilisant la vapeur issue de la chaudière biomasse. Ainsi, cette production en autoconsommation permettra de réduire la consommation d’énergie primaire de plus de 65 GWh/an. Le projet permettra ainsi une réduction de plus de 1150 t de CO2/an.

DILLINGER France (Haut de France)

DILLINGER France est un producteur de tôles fortes d’acier. Il investit pour
moderniser un de ses fours poussant de réchauffage des brames, principaux consommateurs d’énergie de l’usine. De plus, le projet prévoit de remplacer tous les équipements thermiques du four par les meilleures technologies disponibles. Cet investissement permettra d’améliorer la performance du four de 11%, soit 12 GWh par an d’économie de gaz naturel. Cela correspond à une diminution des émissions de CO2 de 2300 t/an, soit 2,7% des émissions du site.

ETEX (Provence Alpes Côte d’Azur)

Le site de Carpentras du groupe ETEX produit des éléments en plâtre pour le secteur de la construction. Le séchoir est l’équipement le plus énergivore. Ainsi, son renouvellement permettra de réduire sa consommation spécifique de 24%. Cet investissement s’inscrit dans la volonté du groupe ETEX d’atteindre une réduction de 30% des émissions d’ici 2025 et permettra une réduction de l’ordre de 4900 t de CO2/an.

NOVACARB (Grand Est)

Le projet porté par NOVACARB prévoit le remplacement d’un turbocompresseur vapeur par un moto-compresseur électrique plus performant. De plus, il permettra d’éviter la consommation de vapeur issue de la combustion du charbon. Ainsi, cet investissement apportera une économie d’énergie de plus de 3 000 MWh/an et une réduction des émissions de plus de 4 000 t de CO2.

Saint-Gobain Placoplatre (Nouvelle Aquitaine)

L’entreprise est spécialisée dans la fabrication de plaques de plâtre et de produits transformés à partir de gypse naturel. Elle prévoit de récupérer la
chaleur fatale issue de son sécheur et de diminuer la quantité d’eau nécessaire à son process. Ainsi, cela permettra d’éviter l’émission de plus de 3500 Mt de CO2/an

THEREOS SUCRE FRANCE (Grand Est)

Le projet vise à minimiser la consommation d’énergie fossile utilisée pour les activités de déshydratation des pulpes de betteraves. Ainsi, il est prévu la mise en place d’un pré-séchage alimenté par la valorisation de différents types de chaleur fatale. L’objectif est une économie d’énergie d’environ 60 GWh/an et de plus de 18 000 t de CO2/an.

ARMOR PROTEINES (Bretagne)

Le site transforme du lait cru de ferme en composés du lait destinés à d’autres industriels agro-alimentaires ou pharmaceutiques. Le site a pour objectif d’augmenter sa capacité de traitement tout en optimisant ses consommations énergétiques.

SWISS KRONO (Centre Val de Loire)

Le projet porté prévoit l’installation d’un sécheur basse température nécessaires à la fabrication de panneaux de bois OSB. Ainsi que la mise en place d’équipement de récupération de chaleur sur la chaudière biomasse. Ainsi, cet investissement apportera une réduction des émissions de CO2 de plus de 2400 Mt/an.

Faites comme ces entreprises, contribuez à l’efficacité énergétique de vos procédés en obtenant des aides. Cependant, la compétition sera rude, et impose de présenter un dossier parfaitement construit sur tout ces aspects. C’est pourquoi de nombreuses entreprises font appel à des experts du montage de dossier. Alors, faites comme elles, maximisez vos chances !

A propos de Winbids

Winbids est la première plateforme permettant à une entreprise de trouver gratuitement les bons consultants en innovation répondant à son besoin. Nous accompagnons les entreprises gratuitement depuis l’identification précise de son besoin jusqu’au sourcing. Nous avons plusieurs centaines de consultants référencés qui ont les compétences et expertises pour répondre à votre besoin. Tous les consultants référencés sont salariés de cabinets de conseil reconnus pour leur excellence en innovation ou des experts indépendants chevronnés. Ainsi, ils sont référencés après un processus exigeant permettant de garantir leur excellence. Ils interviennent sur tous les métiers :

Ils ont en moyenne 13 ans d’expérience, interviennent sur plus de 30 secteurs d’activité dans toute la France. Alors si vous avez un besoin, ne cherchez plus, connectez vous à Winbids !

L’utilisation est entièrement gratuite et vous bénéficiez d’un accompagnement sur mesure ! Ne tardez pas pour monter votre dossier France Relance !


Votre projet mérite le bon consultant en innovation

Gagnez du temps avec Winbids : laissez la technologie identifier les meilleurs pour votre projet et choisissez ensuite ceux que vous voulez rencontrer.

Prestataires / conseils

Le top des consultants de cabinets de conseil en innovation & des experts indépendants .

Autres articles dans "Financement de l'innovation>Subvention"

Comment ça marche ?

Décrivez votre besoin et vos attentes en quelques minutes

Votre consultation est transmise de manière anonyme et sécurisée aux prestataires en adéquation avec votre besoin. Confidentialité respectée

Vous négociez librement la mission et ses conditions et vous choisissez votre prestataire idéal

Sélectionnez les prestataires que vous souhaitez rencontrer. L’anonymat est levé

Les prestataires intéressés et disponibles vous transmettent leur candidature

Le tout gratuitement et sans engagement

Comment ça marche ?

Inscrivez-vous sur Winbids!

Rapidement et simplement Votre inscription est soumise à validation

Détaillez votre profil et vos expertises

Avec un support de nos chargés de référencement

Laissez travailler l'algorithme

et recevez des opportunités de missions en adéquation avec vos attentes

Candidatez librement aux consultations

et ne payez qu'en cas de succès

Candidature validée par l'entreprise !

Faites votre offre à l'entreprise et négociez librement vos conditions

Je suis un prestataire de conseil en innovation
Je suis un prestataire technologique